Journal du héros

Présentation du recueil

[ NDLR : Cet ouvrage dévoile des moments-clés de l’intrigue de la campagne de Eye of the North. ]


La campagne de Eye of the North ramènent les héros en Tyrie, où de nouvelles forces font leur apparition.

De retour en Tyrie, continent d’origine de nombre de héros, les humains s’aventurent dans des contrées avancées où ils n’osaient alors pas aller jusqu’à présent. Ils découvrent les lointaines Cimefroides du Nord, s’avancent dans les territoires des charrs, et font leur chemin dans de nouvelles jungles et grottes. Leur quête de réponses ne sera pas vaine, et ils trouveront des peuples méconnus dans ces terres longtemps laissées de côté par les hommes.



Après les événements ayant eu lieu en Tyrie, à Cantha et à Elona, des évènements tous aussi inquiétants ramènent nos héros en Tyrie.

Le retour est plein de surprises...

Introduction

Le début de la fin

De terribles tremblements de terre ont secoué Elona, Cantha et la Tyrie, laissant derrière eux d’immenses fissures dans le sol. L’exploration de ces fissures a révélé l’existence de réseaux souterrains complexes, que nous appelons les Profondeurs. C’est là que j’ai pu rencontrer Ogden Guéripierre et sa troupe de Nains, en pleine évacuation d’un dépôt de matériel face à une terrible menace. Nous avons alors été attaqués par une horde de puissantes créatures monstrueuses, les Destructeurs, et nous ne devons notre salut qu’à la sagacité d’un Asura du nom de Vekk. Vekk a trouvé un portail magique relié aux lointaines Cimefroides, montagnes loin de chez nous. Nous y avons rencontré une habitante locale, une Norn imposante du nom de Jora. Jora n’a pas beaucoup de temps à nous consacrer, mais elle nous a orientés vers une grande structure appelée l’Oeil du Nord. Là, nous avons trouvé d’autres Humains, des survivants de l’Avant-garde d’Ebon, ainsi qu’une jeune fille d’Ascalon, Gwen. Ogden, Vekk, et Gwen ont tous des projets bien précis pour l’avenir, mais nous devons rester tous ensemble… L’union fait la force.







Retour à la présentation Page suivante

L’Avant-Garde d’Ebon est postée derrière les lignes ennemies. Tandis que l’Avant-Garde d’Ascalon poussait vers le nord, elle rallia des réfugiés humains, des exilés et des prisonniers échappés des campements charrs. L’Avant-Garde d’Ebon fut alors formée, enhardie par les expériences respectives des nouvelles recrues et plus souple qu’une unité militaire conventionnelle. Cette unité endura des épreuves difficiles lors de la traversée des contrées inhospitalières du nord, mais lorsqu’elle parvint à l’Oeil du Nord, l’Avant-Garde d’Ebon établit une base d’opérations pour sa campagne secrète de perturbation.

Avant-garde d’Ebon

L’Avant-garde perdue

Gwen est une réfugiée d’Ascalon et elle fut un temps la captive des Charrs. Elle a réussi à leur échapper et à fuir vers le nord, où elle a rejoint une unité armée d’Ascalon, l’Avant-garde d’Ebon, sous le commandement du capitaine Langmar. Le plus gros de cette unité est en patrouille dans l’est, sur les territoires d’origine des Charrs, qu’ils harcèlent de leur mieux pour retenir cette partie de leurs forces ici. loin d’Ascalon. L’Avant-garde n’est toujours pas rentrée de sa mission et Gwen craint le pire. Impatiente et furieuse contre les Charrs. Gwen veut que nous retrouvions ces guerriers d’Ebon disparus. Si on ne l’aide pas, j’ai peur qu’elle ne décide d’aller les chercher elle-même.






Contre les Charrs

Nous avons découvert les traces d’une récente bataille aux Collines de la Guerre de Grothmar, ayant apparemment opposé l’Avant-garde d’Ebon à une horde de Charrs supérieure en nombre. Les victimes de l’Avant-garde semblent nombreuses, mais nous pensons que le plus gros de l’unité a été fait prisonnier. Nous avons suivi la piste des Charrs jusqu’à un important campement. Après avoir vaincu ses occupants, nous n’avons trouvé aucun humain captif. En revanche, nous avons libéré un Charr prisonnier, du nom de Pyre Fiertir, qui semble vouer une haine tenace envers les chamans qui règnent sur son peuple. Il se dit prêt à nous aider à retrouver l’Avant-garde d’Ebon, si nous l’aidons nous aussi à sauver ses guerriers. Gwen préfèrerait le tuer immédiatement, mais s’il peut vraiment nous aider à secourir l’Avant-garde, nous devrions accepter sa proposition.


Frères d’armes

Les chamans forment la caste dirigeante des Charrs. Ils tiraient leur autorité et leurs pouvoirs des Titans, leurs dieux supposés. À la mort de ces “dieux”, les chamans ont désespérément cherché une divinité de remplacement, et ont finalement choisi les Destructeurs. Les guerriers de Pyre étaient en désaccord avec les chamans, qui les ont capturés et projetaient de les sacrifier pour leur insolence. Nous avons libéré les alliés de Pyre, et après avoir brutalement interrogé l’un des prêtres survivants, nous avons découvert que les soldats de l’Avant-garde d’Ebon sont au sud, dans la Vallée de Sacnoth. Ils sont retenus prisonniers et sont, eux aussi, destinés à être sacrifiés à ces “nouveaux dieux”. La colère de Gwen va grandissante ; elle s’emporte contre Pyre à la moindre provocation. Pyre semble s’amuser de cette situation, mais je le soupçonne de comprendre parfaitement les sentiments de Gwen.




Assaut sur la forteresse

La forteresse du Hiérophante est tombée, Calcinâme le Hiérophante est mort et les survivants de l’Avant-garde d’Ebon ont été sauvés. Les guerriers de Pyre et notre connaissance des tactiques charrs nous ont été d’une aide précieuse dans ce combat contre les chamans, même si Calcinâme a préféré lâcher les Destructeurs sur nous plutôt que de se rendre. Gwen a également l’air d’aller mieux. Elle hait toujours autant les Charrs, mais elle ne laisse plus cette haine la contrôler. C’est peut-être ce que Pyre Fiertir voyait en elle – les Charrs voient la peur et la colère comme des émotions naturelles, qui ne sont dangereuses que si elles sont incontrôlées. Gwen a dominé sa peur et sa colère. Mais je doute qu’elle remercie jamais Pyre pour cette leçon.







Page précédente Page suivante

Les Norns sont une race de guerriers hauts de plus de deux mètres cinquante qui ont élu domicile à l’extrême nord des Cimefroides. Parfaitement adaptés aux climats sévères, ils vivent parmi les bêtes sauvages. Ces puissants chasseurs refusent de se regrouper sous l’égide d’un seul chef. Ceux qui font preuve d’une force et d’un courage exceptionnels au combat établissent leurs propres colonies, mais n’en sont pas moins considérés comme des dirigeants. Ils passent souvent des années à traquer une proie si elle est particulièrement puissante ou agile et n’abandonnent jamais une bataille, une chasse ou un ami. Les Norns vénèrent les esprits de la nature comme le loup ou le lynx des neiges. Ils vouent un véritable culte à l’Esprit de l’Ourse, qui selon la légende a donné aux Norns le pouvoir de prendre l’apparence de l’ours.

Norns

Les alliés du nord

Ogden pense que la meilleure chose à faire est de trouver des alliés pour combattre ensemble la menace des Destructeurs. Après notre terrible expérience dans les Profondeurs, je comprends son impatience. Malheureusement, il y a peu d’Humains et de Nains dans ces terres, et les autres races présentes ne semblent pas très ouvertes. Les principaux natifs de ces montagnes sont les Norns, le peuple de Jora ; une race fière et indépendante de guerriers immenses capables de changer de forme. La première Norn que nous avons rencontrée, Jora, s’est montrée plutôt amicale, mais elle a perdu sa capacité à se “transformer” et a donc peu d’influence au sein de son peuple. Néanmoins, elle pourrait être la clé pour convaincre les Norns que les Destructeurs sont une menace pour tous, même eux. C’est en tout cas ce que pense Ogden.




La malédiction de l’Ourse

Jora a été maudite suite à son incursion sur un lieu tabou pour son peuple. Elle a perdu sa capacité à se transformer, tandis que son frère a été changé en ours monstrueux et sanguinaire. Avec notre aide, Jora a pu affronter et vaincre son frère. Reconnaissante, elle a alors rejoint notre groupe. Ogden souhaite maintenant rencontrer des Norns plus puissants, comme Olaf Fils d’Olaf, pour qu’ils nous aident dans notre quête. Jora quant à elle désire consulter un ancien, Egil Narfeu, pour découvrir un moyen de restaurer son honneur. Je pense que nous pouvons faire les deux, même si Ogden se montre de plus en plus agité et frustré.




Un portail trop loin

Olaf Fils d’Olaf est l’archétype du guerrier norn, aussi prompt à la bagarre qu’à la discussion. Il a accepté de nous recevoir, mais notre “discussion” a été interrompue par l’arrivée d’un large groupe de Destructeurs montant à l’assaut du Point du Corbeau. Olaf nous a accompagnés pour découvrir la source de cette corruption. Comme Vekk l’avait présagé, nous avons découvert un portail en état de marche dans les profondeurs du sanctuaire. Olaf a l’air bien décidé à combattre les Destructeurs, non pas pour les punir d’avoir profané ce lieu sain, mais plutôt parce qu’ils constituent des “proies intéressantes”. Quelles que soient ses motivations, il s’est révélé être un allié précieux en contactant le roi Jalis Martelfer. Le peuple d’Ogden sera bientôt là et la bataille contre les Destructeurs pourra continuer.




Le sang par le sang…

Sur les conseils d’Egil, Jora souhaitait reconquérir le domaine de sa famille pour restaurer son honneur et laver son nom. Détruite et abandonnée, la demeure familiale était occupée par des maraudeurs charrs venus du sud. Nous avons éliminé ces Charrs, avec la bénédiction de l’Ourse, esprit sacré des Norns. Ogden est déçu, car il espérait qu’aider Jora amènerait les Norns à se rallier à notre cause en plus grand nombre. Il a du mal a les comprendre. Jora a promis de parler à ses camarades guerriers, mais la décision de nous aider appartient à chacun d’entre eux.









Page précédente Page suivante

Les Asuras sont des créatures petites et très intelligentes qui peuplent les galeries souterraines traversant la Tyrie. Pour eux, le monde est une machine magique complexe et leur philosophie “d’Alchimie éternelle” s’applique à tous les aspects de leur vie. Nation d’inventeurs, de scientifiques et de magiciens, les Asuras se considèrent supérieurs à de nombreuses autres races et ne se privent pas de le rappeler quand l’occasion se présente. Les Asuras n’ont pas mis les pieds à la surface de la terre depuis des siècles. En fait, les Humains n’ont découvert que très récemment qu’ils n’étaient pas un mythe, lorsque certains rapports ont pu confirmer leur existence et celle de leurs gigantesques créatures magiques.

Asuras

L’intelligence des Asuras

Vekk est extrêmement préoccupé par ces Destructeurs. Son peuple, les Asuras, a été chassé de ses tunnels par ces créatures, et les Destructeurs ont maintenant pris le contrôle de la chambre de transfert principale, qui se trouve au “centre” d’un vaste réseau de portails magiques développés par les Asuras. Il est sûr que ses pairs, grâce à leur “intelligence supérieure”, trouveront un moyen de vaincre ces Destructeurs. La véritable difficulté est de réussir à les trouver – leur principale colonie se trouve sur la Côte Ternie, loin au sud-ouest d’ici. À moins de trouver un portail encore libre et en état de marche, c’est une très longue marche qui nous attend.






Laboratoire d’Oola

Les Asuras s’organisent de manière bien étrange, en constituant des coteries chargées de tâches bien précises. Dans ce cas, il s’agit de construire une arme magique supérieure, qu’ils appellent golem, pour affronter les Destructeurs. Pour réussir, nous avions besoin de l’aide d’une Asura du nom d’Oola, qui vivait comme une recluse dans son laboratoire. Après avoir déjoué ses protections magiques, j’ai dû avoir recours à un peu de psychologie inversée pour la convaincre de rejoindre l’équipe. Vekk est impressionné et se montre maintenant un peu moins dédaigneux.




À la recherche de la Pierre de Sang

Les Asuras ne sont pas tous d’un tempérament facile. Pour mener à bien le projet, nous avons dû solliciter l’aide d’un vieil Asura particulièrement acerbe, Gadd, spécialiste des pierres de sang. Vekk le trouve égoïste, désagréable, méchant et grossier, et en tout honnêteté, il est encore loin du compte. Nous avons également été rejoints par un membre de la Lame Brillante, Livia. Elle travaillait pour Gadd et supportait ses mauvaises manières dans le but d’apprendre de nouvelles magies pour aider sa patrie, la Kryte. Ils se sont disputés et Livia voyage désormais avec nous. Ça n’a pas l’air de déranger Gadd, mais de toute façon, seules ses recherches semblent l’intéresser…




Génotype Organique Libéré par Enchantement Magique

Le projet G.O.L.E.M. des Asuras a bien progressé, dès que les petites rivalités ont pu être mises de côté. Un des membres de la coterie n’a pas pu nous rejoindre et Vekk a donc dû prendre sa place, malgré sa réticence à travailler avec Gadd. Nous avons dû défendre la fonderie contre les hordes de Destructeurs, et les golems ont pu être activés juste à temps. Le prix de la victoire a été terrible. Gadd a pris trop de risques dans son travail et y a laissé la vie. C’est là que j’ai découvert la raison derrière toute ces disputes entre Vekk et Gadd : ils étaient père et fils. Vekk est effondré, mais les Destructeurs ont été repoussés et ne sont plus une trop grande menace pour la Côte Ternie.






Page précédente Page suivante

Les Nains ont conservé leur neutralité durant la grande Guerre des Guildes qui fit rage entre les Humains, mais après la Fournaise, tout a changé. Plongés dans leur propre guerre civile, les Nains de Deldrimor ont tendu la main aux réfugiés ascaloniens, et ce geste fut bénéfique aux deux nations. Depuis la fin de la guerre civile, les Nains ont repris l’exploration des Profondeurs à la recherche de leur destinée et tentent de former de nouvelles alliances avec des races vivant sous la terre comme à la surface.

Ensemble

Contre les Destructeurs

Une terrible menace a surgi des profondeurs de la Tyrie. Les Destructeurs, des créatures stupides et sans merci sont sorties des entrailles de la terre, chassant vers la surface les races souterraines comme les Asuras, et mettant à rude épreuve les défenses des Nains. Ces monstres ont pris le contrôle de la chambre de transfert principale des Asuras, au cœur de leur réseau de portails magiques, et menacent maintenant le monde de la surface tout entier. Certains parmi les Nains pensent qu’une très grande bataille se prépare, une bataille ultime mentionnée dans leur Tome du Rubicon. Mais pour l’heure, nous devons trouver des alliés, des ressources et, par-dessus tout, des informations pour vaincre cette menace qui finira par mettre en péril l’ensemble des territoires humains !





Profondeurs de la destruction

Le bassin de divination du Panthéon des Hauts Faits nous a révélé une dernière vision, et nous marchons à présent vers la bataille finale. Dans cette vision, Vekk a reconnu la chambre de transfert principale, le cœur du réseau magique des Asuras. Ogden pense que notre ultime ennemi est une créature sortie tout droit des légendes des Nains : le Grand Destructeur. Nous avons rassemblé tous les alliés que nous pouvions – Humains, Norns, Asuras et Nains. Le roi Jalis en personne a conduit un grand rituel pour invoquer le pouvoir du Grand Nain et transformer bon nombre de ses sujets en guerriers de pierre destinés à éradiquer les Destructeurs. Nous avons réussi à atteindre la chambre de transfert principale, et nous devons maintenant affronter le maître de ces créatures. Le Grand Destructeur nous attend.


L’heure des Héros

Nous avons vaincu le Grand Destructeur, et sans lui, ses esclaves tombent comme des mouches. Tout comme la chambre principale est au cœur du réseau de portails magiques, le Grand Destructeur était le cerveau central de cette armée destructrice. Sa mort a laissé tous les Destructeurs totalement vulnérables. Ils sont toujours dangereux, mais ne sont plus capables de s’organiser en essaims redoutables.
La victoire reste amère, car les Nains ont dû sacrifier leur corps et leur esprit et poursuivent maintenant les Destructeurs jusque dans les entrailles de la terre. Mais la paix est revenue, et le monde de la surface est sauvé.
La paix ne dure qu’un temps, je sais, et d’autres menaces apparaîtront dans les années à venir. Nous avons découvert de nouvelles terres et de nouveaux peuples, et la place de l’homme dans la grande œuvre de la création me semble toujours plus limitée. Je ne peux qu’espérer que la prochaine fois que la Tyrie sera en danger, d’autres héros, d’autres champions, seront là pour la protéger.






Page précédente

Liste de tous les ouvrages
Livres de campagnes : Prophéties du Chercheur de la FlammeRetour de ShiroCrépusculeLivre du Héros
Autres : Personnalités importantesJournal de ZhoManuel d’utilisation du Golem